La liste noire est la liste négative des ingrédients et code INCI à ne pas utiliser, mais une liste positive est en élaboration.

A quelle sauce serons nous assaisonnés ? L’ensemble de la profession est concernée en allant du fabricant au praticien. Tout le monde en parle mais qu’en est-il réellement ? C’est bien une question qui travaille tout le monde.

Il existe déjà une liste négative entrant dans la composition des pigments et concernant certains code INCI. Certaines couleurs INCI ne sont pas acceptées comme certains rouges, jaunes ou bleus, ce qui ne veut pas dire tous les rouges ou tous les jaunes ou bleus seront défendus mais une grosse restriction sera certainement donnée.

En Europe, nous savions déjà que personne ne travaille avec des normes Azo car cela est tristement interdit mais certains pays en dehors de la CE le font encore (pigments contenant des enzymes aromatiques). Souvent un pigment travaillé aux normes AZO possède une belle  brillance et la tenue est parfaite, le seul problème est qu’il est lourd en agents cancérigènes. Les enzymes aromatiques peuvent se libérer dans la peau, et de ce fait ils deviennent source de conséquences néfastes sur la santé du tatoué.

A ce jour, je ne connais aucun fabriquant européen assez fou pour  fabriquer des pigments lourds en enzymes aromatiques. Aucune personne responsable et consciente du risque AZO ne veut donner le cancer sur autrui. Un décret encadre la fabrication de pigments destinés au tatouage et au maquillage permanent.

Une liste positive active sur les autorisations n’est pas répertoriée comme définitive. Des experts suisses ont travaillé sur une propre liste positive. Il faudra attendre que son évaluation soit faite. Plus la liste sera sélective, plus elle sera réduite dans le nombre des couleurs autorisées ce qui suscitera des réactions tout azimut. Comment la profession va prendre ses nouvelles marques ? Quelles seront les conditions de travail de la profession ? Le débat ne sera pas clos pour demain. Il faudra laisser le temps au temps.

La génération des pigments synthétiques est en marche, ils devraient être plus fiables sur la tenue et correspondraient mieux aux règles sanitaires de prévention sur la santé.

A suivre…